Elie Cousin, 1892

Name
Elie /Cousin/
Given names
Elie
Surname
Cousin
Birth
Note: Né de père inconnu, mais reconnu par le mariage d'Elie Cousin avec Laure Dutouquet le 15 avril 1895 à Hasnon. Page 291 du registre scanné des Archives départementales du département du Nord.
Marriage of parents
Note: Il est indiqué sur son acte de mariage qu'Elie Cousin et Laure Dutouquet dont domiciliés de droit et de fait à Paris, 41 rue Dutoit.
Occupation
Comptable
1912 (aged 19 years)
Note: Son acte de mariage indique qu'il est comptable en 1912.
Residence
Address: Elie Cousin habite avec ses parents au 6 rue Ernest Renan à Paris, 15ème.
Birth of a son
Note: Naissance au 89, rue d'Assas Paris 6 ème. Le bâtiment existe toujours, c'est le "Site Tarnier", dépendant probablement de la Faculté de médecine ou de l'Assistance Publique. Ce devait être une maternité en 1912.

Naissance au 89, rue d'Assas Paris 6 ème. Le bâtiment existe toujours, c'est le "Site Tarnier", dépendant probablement de la Faculté de médecine ou de l'Assistance Publique. Ce devait être une maternité en 1912.

Il est écrit que sa mère, Marguerite Jeanne Noblet était tapissière et demeurait au 7 rue Labat, Paris 18.

Le père était absent.

Les seuls témoins Eugène Clidière et Jules Armand étaient des employés, domiciliés au 89 rue d'Assas.

Military
1915 (aged 22 years)
Note: Bien que né à Hasnon dans le Nord, étant donné qu'il semble parti rapidement habiter à Paris avec ses parents (?), son registre matricule devrait se trouver aux Archives de Paris. Classe 1912.

Bien que né à Hasnon dans le Nord, étant donné qu'il semble parti rapidement habiter à Paris avec ses parents (?), son registre matricule devrait se trouver aux Archives de Paris. Classe 1912.

Dates et lieux des photos à préciser.

  • Photo du haut : Elie Cousin est debout, deuxième en partant de la gauche. Cette photo peut être été prise en captivité.
  • Photo du milieu. Cette photo a peut-être été prise en captivité.
  • Photo du bas : Régiment du Génie ? Il n'est pas certain qu'Elie Cousin soit présent sur la photo? On peut distinguer sur le tampon postal :
    "Distribution Nov 18h45 ....." ?
Military
Captivité en Allemagne
May 20, 1915 (aged 23 years)
Agency: 149ième RI
Note: Il est au premier rang, le deuxième à partir de la gauche.

Il est au premier rang, le deuxième à partir de la gauche.

Il est possible que les autres photos où on le voit en militaire (photos de 1914 ?) aient été prises également à Stuttgart ?

Son nom figure dans la base des données des prisonniers de la guerre 1914-1918.

Nous citons un un texte mentionnant cette base de données :

Si la Première Guerre mondiale reste dans les mémoires pour le nombre effrayant de soldats décédés – plus d’un million et demi -, il ne faut pas pour autant oublier les plus de 600 000 soldats français prisonniers entre août 1914 et novembre 1918.
Avant la stabilisation du front, à l’hiver 1914, c’est en effet une masse impressionnante de soldats qui tombent entre les mains de l’armée allemande. Très vite submergée, cette dernière organise des camps de prisonniers à l’intérieur de ces frontières parfois d’alors qui s’étendent de l’Alsace-Lorraine à la partie ouest de la Pologne d’aujourd’hui.
Dans un but de propagande – il s’agit à la fois d’assommer le public français par la masse des prisonniers tout en donnant une image respectable de l’Allemagne traitant bien ses prisonniers – les autorités allemandes décidèrent d’utiliser la Gazette des Ardennes, journal à l’origine départemental mais dont l’audience fut étendue à l’ensemble des territoires occupés par l’armée allemande.
A partir du printemps 1915 la Gazette publie les listes des prisonniers français captifs en Allemagne. Rétroactives, leur date de parution diffère souvent de plusieurs mois de celle du commencement de la captivité. A partir de 1916, ces listes furent diversifiées, publiant les noms de prisonniers faits sur les fronts bulgares, autrichiens et pendant la bataille des Dardanelles, les listes des rapatriements pour cause sanitaire, les échanges de prisonniers et les transferts en Suisse.
Les listes présentent l’identité du prisonnier, son lieu de naissance, son affectation militaire et le camp où il est détenu. Dans le cas d’officier, le grade est indiqué.
On y trouve sur cette base : Elie Cousin. Prisonnier à Stuttgart, en date du 28 mai 1915. Né à Hasnon (Nord). 149ème régiment d’infanterie.

Event
Demande de divorce
August 26, 1922 (aged 30 years)
Note: Exploit en date du 26 août 1922.

Exploit en date du 26 août 1922.
Elie Cousin forme contre sa femme une demande de divorce.

Event
Note: " 15696 1922

" 15696 1922
Assignation du 22 août
Divorce

Lafille pour Elie Cousin
Demeurant à Paris
36, rue Rochechouart

Tournesac pour la dame cousin née Noblet
Demeurant à paris, 186 rue Ordener

Le tribunal oui en leurs conclusion, Lafille, avoué de Cousin, Tournesac avoué de la dame Cousin, Le Minstère public entendu après en avoir délibéré conformément à la Loi jugeant en matière ordinaire et en premier ressort : Attendu que suivant exploit en date du vingt six août mil neuf cent vingt deux, Cousin a formé contre sa femme une demande de divorce; attendu qu'il résulte des documents fournis au tribunal, que la dame Cousin abandonné le domicile conjugal en novembre mil neuf cent dix neuf et qu'elle se refuse de le réintégrer; attendu que la demande du mari est par suite établie qu'il y a lieu d'y faire droit; attendu qu'il est de l'intérêt de l'enfant mineur issu du mariage qu'il soit confié à sa grand mère maternelle, la dame Noblet, et ce au consentement du père, en lui réservant ainsi qu'à la mère le droit de voir leur enfant chez la dite grand mère quand bon leur semblera. Par ces motifs, prononce de plans (?) le divorce entre les époux Cousin avec toutes ses conséquences de droit à la requête et au profit du mari , et dit que le dispositif du présent jugement sera transcrit sur les registres de l'Etat Civil du quinzième arrondissement de paris, où a été célébré le mariage des époux Cousin Noblet, le dix sept août mil neuf cent douze, et que mention en sera faite en marge de leur acte de mariage. Comme le Président de la Chambre des Notaires de Paris, ou tel autre membre de la Compagnie qui sera par lui délégué pour procéder à la liquidation des droits respectifs des parties, et monsieur Collart, Juge pour faire le rapport en cas de difficultés sur l'homologation de la liquidation, dit qu'en cas d'empêchement du juge et notaire comme il sera pourvu à leur replacement par ordonnance du président de cette chambre rendue sur simple requête confie à la grand mère maternelle, la dame Noblet, la garde de l'enfant mineur issu du mariage, et ce du consentement de Cousin, dit que chacun des époux Cousin pourra le voir librement au domicile de la grand mère, ordonne de ce dernier chef, l'exécution provisoiredu présent jugement, nonobstant appel et sans caution (?), Condamne la dame Cousin en tous les dépens dont (?) distraction à Lafille, avoué aux offres de droit".

Event
1925 (aged 32 years)
Note: Date approximative.
Event
Recensement
1926 (aged 33 years)
Note: Recensement de 1926

Recensement de 1926
Pour le 36 rue Rochechouart
Archives de Paris : D2M8243
Quartier Rochechouart. Page 494

  • Cousin Elie 92 (né en 1892), Nord (département de naissance), D (divorcé) Ch. (chef de famille Comptable
  • Galland Eugénie 85 Meuse V a employée (?)
  • Galland Henri 15 P (Paris) f (pour fils)

Après son divorce, Elie Cousin va habiter avec Eugénie Galland et son fils. Jean Cousin évoquera son "frère" sur une des photos, il devrait s'agir d'Henri Galland.

Marriage of a son
Note: Pas de contrat de mariage.

Pas de contrat de mariage.

Témoins du mariage :
Gustave Oms, clicheur, demeurant 49, rue Lemercier, Paris 17. 2ème mari de Margurite Jeanne Noblet.
Théodore Couriat, employé au Ministère des Finances, 15 place des Fêtes, Paris 20ème.

Signatures des époux, des deux témoins et de l'officier d'Etat civil.

Les parents des deux époux étaient absents. Il est dit néanmoins qu'Elie Cousin habitait en 36 rue Rochechouart et était comptable. Marguerite Jeanne Noblet était libraire et habitait au 49 rue Lemercier, Paris 17. Les parents de l'épouse : Hippolyte Defacques était boulanger, son épouse Marie Clémentine Eléonore Monborgne était sans professions, ils habitaient Vanves.

Death of a father
Death of a mother
Death
yes
Family with parents
father
1870
Birth: March 5, 1870 34 29 Hasnon, Nord, Hauts-de-France
Occupation: Employé de commerce1912
Death:
mother
1873
Birth: 1873 27 18
Occupation: Journalière1892Hasnon, Nord, Hauts-de-France
Death:
Marriage MarriageApril 18, 1895Hasnon, Nord, Hauts-de-France, France
-3 years
himself
1892
Birth: April 18, 1892 22 19 Hasnon, Nord, Hauts-de-France
Occupation: Comptable1912
Death:
Family with Marguerite Jeanne Noblet
himself
1892
Birth: April 18, 1892 22 19 Hasnon, Nord, Hauts-de-France
Occupation: Comptable1912
Death:
wife
1893
Birth: August 21, 1893 28 19 Quiberville, Seine-Maritime, Normandie
Occupation: Tapissière1912Paris, Île-de-France, France
Death:
son
19121995
Birth: December 5, 1912 20 19 Paris, Île-de-France, France
Occupation: Typographe1935
Death: March 28, 1995Suresnes, Hauts-de-Seine, Île-de-France
son
Private
Family with Private
himself
1892
Birth: April 18, 1892 22 19 Hasnon, Nord, Hauts-de-France
Occupation: Comptable1912
Death:
partner
Private
Nicolas Gustave Oms + Marguerite Jeanne Noblet
wife’s husband
18841960
Birth: May 23, 1884 32 25 Maison-Alfort, Val de Marne, Île-de-France
Occupation: Clicheur1924
Death: June 5, 1960Meulan, Yvelines, Île-de-France
wife
1893
Birth: August 21, 1893 28 19 Quiberville, Seine-Maritime, Normandie
Occupation: Tapissière1912Paris, Île-de-France, France
Death:
Marriage MarriageMay 31, 1924Paris 18°, Paris, Île-de-France, France
Military
Birth

Né de père inconnu, mais reconnu par le mariage d'Elie Cousin avec Laure Dutouquet le 15 avril 1895 à Hasnon. Page 291 du registre scanné des Archives départementales du département du Nord.

Occupation

Son acte de mariage indique qu'il est comptable en 1912.

Military

Bien que né à Hasnon dans le Nord, étant donné qu'il semble parti rapidement habiter à Paris avec ses parents (?), son registre matricule devrait se trouver aux Archives de Paris. Classe 1912.

Dates et lieux des photos à préciser.

  • Photo du haut : Elie Cousin est debout, deuxième en partant de la gauche. Cette photo peut être été prise en captivité.
  • Photo du milieu. Cette photo a peut-être été prise en captivité.
  • Photo du bas : Régiment du Génie ? Il n'est pas certain qu'Elie Cousin soit présent sur la photo? On peut distinguer sur le tampon postal :
    "Distribution Nov 18h45 ....." ?
Military

Il est au premier rang, le deuxième à partir de la gauche.

Il est possible que les autres photos où on le voit en militaire (photos de 1914 ?) aient été prises également à Stuttgart ?

Son nom figure dans la base des données des prisonniers de la guerre 1914-1918.

Nous citons un un texte mentionnant cette base de données :

Si la Première Guerre mondiale reste dans les mémoires pour le nombre effrayant de soldats décédés – plus d’un million et demi -, il ne faut pas pour autant oublier les plus de 600 000 soldats français prisonniers entre août 1914 et novembre 1918.
Avant la stabilisation du front, à l’hiver 1914, c’est en effet une masse impressionnante de soldats qui tombent entre les mains de l’armée allemande. Très vite submergée, cette dernière organise des camps de prisonniers à l’intérieur de ces frontières parfois d’alors qui s’étendent de l’Alsace-Lorraine à la partie ouest de la Pologne d’aujourd’hui.
Dans un but de propagande – il s’agit à la fois d’assommer le public français par la masse des prisonniers tout en donnant une image respectable de l’Allemagne traitant bien ses prisonniers – les autorités allemandes décidèrent d’utiliser la Gazette des Ardennes, journal à l’origine départemental mais dont l’audience fut étendue à l’ensemble des territoires occupés par l’armée allemande.
A partir du printemps 1915 la Gazette publie les listes des prisonniers français captifs en Allemagne. Rétroactives, leur date de parution diffère souvent de plusieurs mois de celle du commencement de la captivité. A partir de 1916, ces listes furent diversifiées, publiant les noms de prisonniers faits sur les fronts bulgares, autrichiens et pendant la bataille des Dardanelles, les listes des rapatriements pour cause sanitaire, les échanges de prisonniers et les transferts en Suisse.
Les listes présentent l’identité du prisonnier, son lieu de naissance, son affectation militaire et le camp où il est détenu. Dans le cas d’officier, le grade est indiqué.
On y trouve sur cette base : Elie Cousin. Prisonnier à Stuttgart, en date du 28 mai 1915. Né à Hasnon (Nord). 149ème régiment d’infanterie.

Event

Exploit en date du 26 août 1922.
Elie Cousin forme contre sa femme une demande de divorce.

Event

" 15696 1922
Assignation du 22 août
Divorce

Lafille pour Elie Cousin
Demeurant à Paris
36, rue Rochechouart

Tournesac pour la dame cousin née Noblet
Demeurant à paris, 186 rue Ordener

Le tribunal oui en leurs conclusion, Lafille, avoué de Cousin, Tournesac avoué de la dame Cousin, Le Minstère public entendu après en avoir délibéré conformément à la Loi jugeant en matière ordinaire et en premier ressort : Attendu que suivant exploit en date du vingt six août mil neuf cent vingt deux, Cousin a formé contre sa femme une demande de divorce; attendu qu'il résulte des documents fournis au tribunal, que la dame Cousin abandonné le domicile conjugal en novembre mil neuf cent dix neuf et qu'elle se refuse de le réintégrer; attendu que la demande du mari est par suite établie qu'il y a lieu d'y faire droit; attendu qu'il est de l'intérêt de l'enfant mineur issu du mariage qu'il soit confié à sa grand mère maternelle, la dame Noblet, et ce au consentement du père, en lui réservant ainsi qu'à la mère le droit de voir leur enfant chez la dite grand mère quand bon leur semblera. Par ces motifs, prononce de plans (?) le divorce entre les époux Cousin avec toutes ses conséquences de droit à la requête et au profit du mari , et dit que le dispositif du présent jugement sera transcrit sur les registres de l'Etat Civil du quinzième arrondissement de paris, où a été célébré le mariage des époux Cousin Noblet, le dix sept août mil neuf cent douze, et que mention en sera faite en marge de leur acte de mariage. Comme le Président de la Chambre des Notaires de Paris, ou tel autre membre de la Compagnie qui sera par lui délégué pour procéder à la liquidation des droits respectifs des parties, et monsieur Collart, Juge pour faire le rapport en cas de difficultés sur l'homologation de la liquidation, dit qu'en cas d'empêchement du juge et notaire comme il sera pourvu à leur replacement par ordonnance du président de cette chambre rendue sur simple requête confie à la grand mère maternelle, la dame Noblet, la garde de l'enfant mineur issu du mariage, et ce du consentement de Cousin, dit que chacun des époux Cousin pourra le voir librement au domicile de la grand mère, ordonne de ce dernier chef, l'exécution provisoiredu présent jugement, nonobstant appel et sans caution (?), Condamne la dame Cousin en tous les dépens dont (?) distraction à Lafille, avoué aux offres de droit".

Event

Date approximative.

Event

Recensement de 1926
Pour le 36 rue Rochechouart
Archives de Paris : D2M8243
Quartier Rochechouart. Page 494

  • Cousin Elie 92 (né en 1892), Nord (département de naissance), D (divorcé) Ch. (chef de famille Comptable
  • Galland Eugénie 85 Meuse V a employée (?)
  • Galland Henri 15 P (Paris) f (pour fils)

Après son divorce, Elie Cousin va habiter avec Eugénie Galland et son fils. Jean Cousin évoquera son "frère" sur une des photos, il devrait s'agir d'Henri Galland.

fancy-imagebar
Frederick Wilhelm Rauhut (1862–1910) André Julien Deschâtre (1918–1992) Jean-Claude Gasnier (1935–2010) Ferdinand [Ernst] Robert Rauhut (1846–1935) Auguste Gasnier (1869–1938) Gustave Marie Etienne Maupilier (1881–1933) Jean Julien Baptiste Deschâtre (1859–1939) Généreuse Julie Lucet (1846–) Alphonse Pasquereau (–) Herman Carl Rauhut (1914–1982) Camille Routet (–) Jean-Baptiste Léopold Amédée Maupillier (1883–1962) Paul Gustav Rauhut + Anna Karoline Büttner Jacques Albert Raymond Annonciade Catois (1937–1980) Germaine Gasnier (1887–1966) Eugénie Deguille (1876–) René Gasnier (1904–1996) Jeanne Deschâtre (1913–2006) Madeleine Antoinette Gasc (1925–2014) René Emmanuel Fornès (1921–2007) Jeanne Deschâtre (1913–2006) Isidore Louis Pierre Hubert (1887–1914) Wilhelm Johann Joachim Rewohl (1880–1960) Eugène Zabien Deguil (1841–1913) Jeanne Hélène Henriette Milcent (1914–1990) Auguste Gasnier (1869–1938) Gertrud Meyer (1893–) Marie Albertine Clémentine Mellangé (1900–2004) Adelheid Helene Peschel (1883–1962) Joseph René Fernand Maupillier (1919–1945) Benjamin Frederick Snyder (1878–1940) Maurice Edmond Jean Maupilier (1918–2009) Ferdinand [Ernst] Robert Rauhut (1846–1935) Berthe Augustine Maupiler (1898–1963) Arsène Victoire Bernard (1831–1916) Charles Isidor Laignier + Marie Alexandrine Elia Labarre Emile Constant Leopold Denis (1881–1973) Camille Routet (–) Vincent Georges Pillu + Jeanne Gravier Arthur Bronislaw Rauhut (1902–1978) Maurice Herouin (1905–1989) René Gasnier (1904–1996) Jean-Claude Gasnier (1935–2010) Auguste François Maupiler (1866–1924) Alois Alonis Wladislav Rauhut - Walker (1875–) Hugo August Rauhut (1902–1984) Auguste François Maupiler (1866–1924) François Julien Deschâtre (1891–1957) René Gasnier (1904–1996) Henrietta Hulda Rauhut (1894–1917) André Henri Noblet (1897–) Joseph René Fernand Maupillier (1919–1945)