Marie Albertine Clémentine Mellangé, 19002004 (aged 104 years)

Name
Marie* Albertine Clémentine /Mellangé/
Given names
Marie Albertine Clémentine
Surname
Mellangé
Birth
Marriage
Death of a father
Divorce
Death of a mother
Event
décerné le titre de Juste parmi les Nations
April 28, 1989 (aged 89 years)
Note: Marie Mellangé habitait à Neuilly-le-Vandin où elle dirigeait une petite pension de famille. M. Tervil et les siens, une famille juive, faisaient partie de ses clients. Lorsque la guerre éclata, le père fut mobilisé alors que son épouse, atteinte de la tuberculose, était hospitalisée dans un sanatorium en Suisse. Après l’occupation de la France, les deux fils, Marcel et son frère - âgés respectivement de 13 et 14 ans - ne se sentirent pas en sécurité au domicile familial et partirent à la recherche d'un asile. Ils frappèrent à la porte de Marie Mellangé qui les accueillit à bras ouverts. Elle hébergea également deux de leurs cousins, dont les parents avaient été déportés dans un camp de la mort. Pour ne pas attirer l'attention, elle leur trouva un travail dans sa pension. La femme courageuse qui risquait sa vie en cachant les quatre jeunes Tervil - qui l'appelaient "Tata Marie" - sauva un autre petit garçon juif, Henri Strecher. La soeur de Marie était venue la voir en compagnie de cet enfant, dont les parents venaient d'être déportés et qui risquait d'être déporté à son tour. Marie décida de le sauver lui aussi. Grâce à elle, les cinq enfants juifs survécurent à la guerre. A la Libération, Marie Mellangé adopta Henri Strecher, resté seul au monde. Les quatre cousins Tervil restèrent en relation avec celle qui, pour eux, faisait désormais partie de la famille.

Marie Mellangé habitait à Neuilly-le-Vandin où elle dirigeait une petite pension de famille. M. Tervil et les siens, une famille juive, faisaient partie de ses clients. Lorsque la guerre éclata, le père fut mobilisé alors que son épouse, atteinte de la tuberculose, était hospitalisée dans un sanatorium en Suisse. Après l’occupation de la France, les deux fils, Marcel et son frère - âgés respectivement de 13 et 14 ans - ne se sentirent pas en sécurité au domicile familial et partirent à la recherche d'un asile. Ils frappèrent à la porte de Marie Mellangé qui les accueillit à bras ouverts. Elle hébergea également deux de leurs cousins, dont les parents avaient été déportés dans un camp de la mort. Pour ne pas attirer l'attention, elle leur trouva un travail dans sa pension. La femme courageuse qui risquait sa vie en cachant les quatre jeunes Tervil - qui l'appelaient "Tata Marie" - sauva un autre petit garçon juif, Henri Strecher. La soeur de Marie était venue la voir en compagnie de cet enfant, dont les parents venaient d'être déportés et qui risquait d'être déporté à son tour. Marie décida de le sauver lui aussi. Grâce à elle, les cinq enfants juifs survécurent à la guerre. A la Libération, Marie Mellangé adopta Henri Strecher, resté seul au monde. Les quatre cousins Tervil restèrent en relation avec celle qui, pour eux, faisait désormais partie de la famille.
Le 28 avril 1989, Yad Vashem a décerné à Marie Mellangé le titre de Juste parmi les Nations.

Description
Documentation
1998 (aged 97 years)
Death
Family with parents
father
18681933
Birth: June 2, 1868 38 21 Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire
Occupation: cordonnier
Death: September 20, 1933Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire
mother
18721967
Birth: June 14, 1872Baroche-Gondouin, Mayenne, Pays de la Loire
Death: October 24, 1967Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire
Marriage Marriage
herself
Actes/53/53-Neuilly-Le-Vendin/1920-00-00 p Marie Mellange Neuilly-le-Vendin.jpg
19002004
Birth: January 24, 1900 31 27 Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire
Death: April 3, 2004Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire
Family with Paul Emile Maurice Thorin
ex-husband
1900
Birth: April 2, 1900Saint-Rigomer-des-Bois, Sarthe, Pays de la Loire
Death:
herself
Actes/53/53-Neuilly-Le-Vendin/1920-00-00 p Marie Mellange Neuilly-le-Vendin.jpg
19002004
Birth: January 24, 1900 31 27 Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire
Death: April 3, 2004Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire
Marriage MarriageSeptember 4, 1924Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire, France
Divorce DivorceDecember 4, 1936
… … + Marie Albertine Clémentine Mellangé
herself
Actes/53/53-Neuilly-Le-Vendin/1920-00-00 p Marie Mellange Neuilly-le-Vendin.jpg
19002004
Birth: January 24, 1900 31 27 Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire
Death: April 3, 2004Neuilly-le-Vendin, Mayenne, Pays de la Loire
adopted-son
Private
Marriage
Divorce
Event
Description
Event

Marie Mellangé habitait à Neuilly-le-Vandin où elle dirigeait une petite pension de famille. M. Tervil et les siens, une famille juive, faisaient partie de ses clients. Lorsque la guerre éclata, le père fut mobilisé alors que son épouse, atteinte de la tuberculose, était hospitalisée dans un sanatorium en Suisse. Après l’occupation de la France, les deux fils, Marcel et son frère - âgés respectivement de 13 et 14 ans - ne se sentirent pas en sécurité au domicile familial et partirent à la recherche d'un asile. Ils frappèrent à la porte de Marie Mellangé qui les accueillit à bras ouverts. Elle hébergea également deux de leurs cousins, dont les parents avaient été déportés dans un camp de la mort. Pour ne pas attirer l'attention, elle leur trouva un travail dans sa pension. La femme courageuse qui risquait sa vie en cachant les quatre jeunes Tervil - qui l'appelaient "Tata Marie" - sauva un autre petit garçon juif, Henri Strecher. La soeur de Marie était venue la voir en compagnie de cet enfant, dont les parents venaient d'être déportés et qui risquait d'être déporté à son tour. Marie décida de le sauver lui aussi. Grâce à elle, les cinq enfants juifs survécurent à la guerre. A la Libération, Marie Mellangé adopta Henri Strecher, resté seul au monde. Les quatre cousins Tervil restèrent en relation avec celle qui, pour eux, faisait désormais partie de la famille.
Le 28 avril 1989, Yad Vashem a décerné à Marie Mellangé le titre de Juste parmi les Nations.

fancy-imagebar
François Julien Deschâtre (1891–1957) Jeanne Laguë (1885–1965) Wanda Rauhut (1914–1999) Camille Routet (–) Lucie Deschâtre (–) Marcel Larue (1899–1973) René Gasnier (1904–1996) Marion Victoria Rauhut (1917–1991) Marcel Henri Gustave Laignier (1899–1970) Paul Denis (1907–1988) René Gasnier (1904–1996) Berthe Augustine Maupiler (1898–1963) Josef Rauhut + Hedwig Kaczmarek Raoul Alexandre Marie Maupilier (1885–1969) Elie Cousin (1892–) René Gasnier (1904–1996) Jules Henri Augustin Hilaire Deguil (1880–1948) René Gasnier + Jeanne Deschâtre René Gasnier (1904–1996) Eugénie Deguille (1876–) Clara Virginia Rauhut (1881–1960) Thérèse Clémentine Victoire Croisé (1902–1985) Marie Victorine Beaulavon (1857–1927) Jeanne Louise Grillet (1874–1967) Nicole Moizeau (1947–2018) Jacques René Paul Gasnier (1947–) Yves Gagnaire (1908–1992) Eugène Zabien Deguil (1841–1913) François Julien Deschâtre (1891–1957) Carl Oskar Rauhut + Martha Else Tiedt Joseph René Fernand Maupillier (1919–1945) Jacques René Paul Gasnier (1947–) Jacqueline Louise Marie Noëlle Maupilier (1912–1991) Gilbert Roland Arthur Auguste Maupiler (1932–2012) Jean-Claude Gasnier (1935–2010) Jeanne Deschâtre (1913–2006) Paul William Rauhut (1889–) Edmond Marie Gustave Pierre Maupilier (1907–1975) Friedrich Wilhelm Rauhut (1896–1972) Auguste Gasnier (1869–1938) Jacques René Paul Gasnier (1947–) Roger Claude Maupiler (1929–2020) Auguste Gasnier (1869–1938) René Gasnier (1904–1996) Jean Cousin (1912–1995) Auguste Gasnier (1869–1938) Elise Detlev (1871–1923) Jeanne Louise Grillet (1874–1967) Jeanne Deschâtre (1913–2006) Gustave Marie Etienne Maupilier (1881–1933) Johann Karl Arlt (1875–1945) Simone Marie Thérèse Augustine Milcent (1920–)